Carter contre le diable de Glen David

9782264066923,0-2731536Carter contre le diable de Glen David . Traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Olivier de Broca.
Paru le 1er octobre 2015 en cartercontrelediable-328x470 poche chez 10/18 dans la collection Littérature étrangère. 9€60 ; (768 p.) ; 18 x 11 cm
Paru le 17 avril 2014 chez Super 8 éditions. 22€ ; (813 p.) ; 20 x 14 cm.

th (6)L’auteur : Glen David Gold est né le 29 mars 1964 à Hollywood. Il a grandi à San Fransisco.
C’est là-bas qu’il a commencé à écrire ses romans avec tout l’amour qu’il porte à l’étrange et les curiosités de l’Histoire

Extrait :
Mon Dieu, Charles ! Ce n’est pas un cerveau que tu as sous le crâne, mais une toile d’araignée, avec des tas de petites chambres obscures où des singes jouent de l’orgue de Barbarie !

Résumé et avis

Entre 1890 et 1930, le divertissement était l’apanage des hommes de scène, des gens du cirque et des prestidigitateurs qui ravissaient les foules, captivées par les prouesses d’agilité, d’imagination et de courage de ces amuseurs professionnels. Glen David Gold nous entraîne sur les traces de Charles Carter, dit « Carter le Grand », l’un des illusionnistes les plus réputés de l’âge d’or de la prestidigitation. Si le héros du roman a bel et bien existé, le récit est une œuvre de fiction, qui joue avec l’histoire comme Carter avec ses artifices et nous grise de mystifications et de rebondissements. Le rideau se lève à San Francisco, où Carter bénéficie de l’aimable concours du président des États-Unis, Warren Harding, pour un numéro exceptionnel qui terrorise le public. Comble de malchance, deux heures plus tard Harding trépasse mystérieusement dans sa chambre d’hôtel. Plutôt que de risquer le lynchage, le magicien prend la fuite et laisse les agents perplexes: comment venir à bout d’une enquête quand on a face à soi un génie du trompe-l’œil.

Il y a quelques semaines Nathalie vous proposez sa chronique sur ce merveilleux livre.

Aujourd’hui je viens vous en reparler à l’occasion de sa sortie en poche.

cvt_Carter-contre-le-Diable_8352J’avais lu ce roman lors de sa première sortie en septembre 2002. J’avais déjà été totalement subjuguée par ce titre à l’époque. Mais je ne sais pas pourquoi l’éditeur M. Lafon ne l’a pas mis en avant et ce livre est totalement passé inaperçu parmi les centaines d’autres qui faisaient la rentrée littéraire de 2002 et les romans qui devaient être sélectionné pour les prix de l’automne.

Heureusement il a fait son grand retour l’an dernier. Pour inauguré leur nouvelle maison d’édition, Super 8 Editions a republié « Carter contre le Diable ». Et d’une pierre deux coups, on a redécouvert ce livre et en plus un surprenant éditeur nous a été révélé.

Mots de l’éditeur :

Entrez dans un monde où tout est illusion.
1920, San Francisco. Carter le Grand, l’un des prestidigitateurs les plus célèbres du pays, donne ce soir-là un spectacle exceptionnel devant le président des États-Unis, Warren G. Harding, qu’il invite sur scène pour participer à l’un de ses stupéfiants numéros. La représentation est un triomphe mais, quelques heures plus tard, le président meurt mystérieusement dans sa chambre d’hôtel. Sachant qu’il va être suspecté, Carter disparaît afin de mener sa propre enquête. Aurait-il eu des raisons de se débarrasser du locataire de la Maison Blanche ? L’agent Griffin, des services secrets, se lance alors à ses trousses. Mais affronter un génie du trompe-l’œil et de l’illusion tel que Carter ne va pas être chose aisée.

Avec cette formidable histoire de manipulations basée sur des personnages ayant réellement existé, Glen David Gold nous donne à la fois un palpitant thriller historique dans lequel tous les tours sont permis, et un portrait magistral de l’Amérique des années 1920.

Carter contre le diable a été élu meilleur livre de l’année par le Washington Post et le Los Angeles Times.
Les droits d’adaptation ont été acquis par la Warner, Johnny Depp est pressenti pour interpréter le rôle de Carter le Grand.

 

Pour lire le début c’est ICI

Publicités

8 réflexions sur “Carter contre le diable de Glen David

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s