L’aube noire de Mario Falcone

9782070457632,0-2483320 9782710331551,0-1516219L’aube noire de Mario Falcone. Traduit de l’italien par Carole Cavallera. Paru le 14 février 2013 à la La table ronde.  22€ ;  (415 p.) ; 21 x 14 cm

Réedité en poche en Folio le 12 février 2015. 8,50 € ; (487 p.) ; 18 x 11 cm

4e de couv :

L’aube noire

À l’aube du 28 décembre 1908, un tremblement de terre efface de la carte Messine, l’une des plus belles villes d’Italie. Pourtant, quatre mois plus tôt, alors que la fête de l’Assomption est célébrée avec ferveur et enthousiasme, rien ne semble pouvoir ébranler la ville. Les enfants du peuple y sont élevés dans le respect d’une aristocratie toute-puissante, qu’incarne avec morgue la famille Torielli ; quant aux clans mafieux, ils se partagent paisiblement les extorsions de fonds que nul n’ose dénoncer.

Mais un drame éclate au grand soleil de ce 15 août : une jeune fille est sauvagement assassinée. L’enquête, confiée au lieutenant de carabiniers Marco Sestili, s’annonce complexe et périlleuse, d’autant que d’autres meurtres sont commis, plongeant la population dans le désarroi. Confronté à une véritable omerta, Sestili aura fort à faire pour trouver le fil de la vérité dans un écheveau de vengeances, de corruption, d’adultères et de secrets de famille. Jusqu’à ce que le cataclysme mette à nu l’étendue des passions humaines.

« Une fresque aux saveurs siciliennes qui ne doit pourtant rien à Camilleri… Utilisant avec bonheur les codes de la fiction télévisée, Mario Falcone offre avec L’Aube noire un roman passionnant et original. »
Giancula Mercadante, La Stampa.

th (19) L’auteur : Né à Messine en 1952, Mario Falcone vit aujourd’hui à Rome. Scénariste, il a signé pour la télévision italienne de grands succès parmi lesquels La guerre est finie, Einstein et Enzo Ferrari. L’Aube noire est son premier roman.

 Résumé et avis : 

15 août 1908, les habitants de Messine en Sicile suivent la procession de la Vierge à travers les rues de la ville en fête. À quelques mètres de là, une jeune servante du baron Torielli est retrouvée égorgée, un bouton de manchette armorié serré dans la main. Ce meurtre est bientôt suivi d’un deuxième. Le lieutenant Marco Sestili et ses carabiniers se lancent dans une enquête compliquée, entre notables, hommes d’affaires, artisans et mafieux, tandis que Messine s’avance inéluctablement vers l’aube noire qui la rayera de la carte…

Le baron Torielli semblant impliqué, L’inspecteur Marco Sestili se heurte à de nombreuses pressions qui entravent ses investigations, alors que surviennent d’autres meurtres.

Le 28 décembre 1908, la ville sera détruite par un violent tremblement de terre..

téléchargement (1)Si la dernière partie est certes un peu décousue (mais elle ne concerne que des éléments qui ont lieu après la résolution de l’énigme et après le tremblement de terre), le reste de ce premier roman est de très bonne qualité : une intrigue complexe et bien construite, des personnages qui se croisent et s’affrontent dans tous les milieux, une description de Messine au début du 20ème, à la veille du séisme de 1908, tout à fait pertinente. On est plus dans la Sicile de Pirandello que dans celle de Camilleri, ce qui donne un roman plus tendu.

L’écriture de Falcone est plutôt cinématographique, elle nous compte une histoire. Elle la porte. On en devine la fin, puisque le cataclysme  est annoncé. Mais comme dans les bons films catastrophe, on se laisse prendre au jeu.

Vous l’aurez compris, L’aube noire est à la fois fois, un récit historique, une fresque sociale et un excellent  polar d’enquête classique. Bref…Une très bonne découverte.

Extrait : 
« A l’approche de novembre, le mauvais temps arriva. La pluie se mit à tomber, mêlée d’un sable qui venait directement du Sahara. Quand elle cessa, remplacée par un sirocco tiède, une patine rougeâtre s’était déposée partout comme du sucre glace sur un gâteau… un tel phénomène n’était pas rare, mais, d’après les anciens, il annonçait toujours des malheurs… »
Publicités

2 réflexions sur “L’aube noire de Mario Falcone

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s