In Cloud We Trust de Frédéric Delmeulle

9782354082970,0-2539069Le livre :In Cloud We Trust de Frédéric Delmeulle. Paru le 6 mars 2015 chez Mnémos.  19,00€ ;  (270 p.) ; 24 x 16 cm

Quatrième de couverture

Vous aimez vibrer devant un écran et sur NoLife ?

Vous êtes déjà has been.

Car l’industrie du jeu virtuel explose et avec elle, la course à l’extra-ordinaire. Exit les parcs à thème et les jeux vidéo ! Les joueurs se pressent dans des décors grandeur nature où ils rejouent en immersion totale la mort du général Custer ou la poursuite de Moby Dick.

Mais lorsque des joueurs disparaissent, comme rayés du scénario, les autorités de contrôle s’alarment. Défaut technique ? Mauvaise blague ? Attentat ? Les consommateurs sont sur les nerfs, et la psychose monte d’un cran lorsque les disparitions se multiplient.

Confrontée à une crise sans précédent, la major américaine du gaming virtuel décide de contre-attaquer en tirant profit de la confusion générale : geeks, bandits, maris infidèles, dépressifs et opportunistes s’enrôlent alors pour le grand saut de leur vie…

In Cloud We Trust n’est pas le récit d’une bande de geeks futuristes. C’est une percée dans la société de loisir de demain, portée par une écriture cinématographique et exaltante. Avec ce roman, Frédéric Delmeulle donne des nouvelles du présent, mais surtout le vertige, celui qui colle dans le dos et fait naître des «et si» au coin des lèvres.

indexy L’auteur : Frédéric Delmeulle sévit depuis «une grande maison de hippies, pleine de livres et de foutoir». Professeur au lycée le jour, écrivain chaque fois qu’il le peut. Et dans ce foutoir esthétique, il travaille une écriture sans frontière, flirtant avec l’uchronie, le roman feuilleton, le thriller, le cinéma hollywoodien, à la recherche d’un «quelque chose» qu’il espère très visuel. In Cloud We Trust en est l’avatar, et se déguste le cul collé au siège, un glaçon à la main.

Extrait : 
« Vous l’avez deviné, mes soupçons se tournent clairement vers l’espionnage et le sabotage industriels. À l’appui de cette hypothèse, je relèverai notamment un aspect singulier dans le témoignage de M. Bedford, cet habitué de N’Awlinz dont nous n’avalons aucune raison de douter : les morts-vivants de ce parc sont en effet programmés pour une seule et unique chose, traquer les clients et leur flanquer la trouille de leur vie. Par conséquent, lorsque ces zombies restent sagement massés à l’entrée du cimetière ou qu’ils laissent fort aimablement le passage au malheureux Graham, cela m’interpelle… Et j’en viens à une conclusion toute simple : quelqu’un ou quelque chose interfère avec leur programmation Quelqu’un sait ce qui va se produire et qui s’amuse à créer une petite mise en scène autour de l’évènement. En un mot, le responsable du problème me paraît nécessairement lié à la programmation. L’attaque vient de l’intérieur, aussi désagréable que cette conclusion puisse nous paraître. »

Résumé et avis :

Dans un futur où l’industrie du jeu virtuel a explosé, des joueurs évoluent au milieu de décors gigantesques dans lesquels ils revivent la chute de Pompéi, la mort du général Custer ou la traque de Moby Dick. Lorsque certains participants disparaissent, les autorités de contrôle sont en alerte pour trouver d’où vient l’anomalie.

Science-fiction – Réalité virtuelle – Frédéric Delmeulle compte déjà parmi les très bons auteurs que j’aime à suivre roman après roman. Le précédent, ou devrais-je dire les précédents que j’avais lu, oui il s’agissait d’un dyptique, n’avais embarqué à bord d’un sous-marin, le Vertov  qui  naviguait entre science-fiction et thriller ésotérique dans un incroyable voyage à travers le temps.

indexyy« In cloud we trust est entre le thriller et le roman noir, c’est un polar à enquête  Mais au-delà du scénario riche en suspense, c’est aussi un roman d’atmosphère, « assez sombre» »

 Ici, l’auteur adopte un mode de récit en témoignages (popularisé par World War Z) pour parler de la réalité virtuelle et des évolutions possibles de cette technologie dans un futur proche.

On ne suit pas un seul héros dans ce titre mais nous croisons plusieurs personnages qui se croisent eux aussi. Ce roman est construit comme un puzzle.  Par un agencement du récit non linéaire , l’intrigue devient plus riche, plus complexe Oui, c’est ça. In cloud we trust, est une intrigue policière complexe.

Le texte est fort intelligence. De plus la narration se prête parfaitement aux univers virtuels.  En multipliant les portraits et les situations, l’auteur mélange donc les genres.  Il passe aisément du fantastique au drame social pour revenir au techno-thriller pur.

Nous lisons cette histoire en totale immersion. C’est parfois terrifiant et toujours exhalant.

Laissez votre curiosité opérer.

Publicités

26 réflexions sur “In Cloud We Trust de Frédéric Delmeulle

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s