Lumière morte de Michaël Connelly

Lecture d’avant&

9782020588263,0-161785  9782702155370,0-2343733Le livre : Lumière morte de Michaël Connelly. Traduit de l’américain par Robert Pépin. Paru le 26 septembre 2003 au Seuil dans la collection Seuil policiers. 21€30 ; (340 p.) ; 23 x 14 cm

Réedité par Calmann-Levy  le 15 octobre 2014 dans la collection « Robert Pépin présente ». 17€ ;  (352 p.) ; 21 x 14 cm.

Plusieurs fois édité en poche au Point

4e de couv :

L’ex des Homicides Harry Bosch n’a plus le badge qui lui ouvrait toutes les portes et le couvrait en cas d’ennui. Mais rien à faire : il élucidera le meurtre d’Angella Benton, jeune assistante de production rétrouvée morte quelques jours avant un des plus gros hold-up de Hollywood. Sauf que, dès le départ, «on» (mais qui ?) lui ordonne de renoncer.

Obstiné, Bosch va voir un des deux policiers ayant enquêté sur le braquage. Celui-ci lui révèle qu’unAGENT du FBI, une femme, a jadis téléphoné à son collègue pour l’informer d’une anomalie dans les numéros de billets recensés par la banque, puis volés. Ainsi commence un des romans les plus sombres et inquiétants de Michael Connelly.

Difficulté de l’enquête et présence obsédante d’une force inconnue qui tire toutes les ficelles et entraîne Bosch dans une terrible descente aux enfers, Lumière morte

connelly-michaelL’auteur :  Michael Connelly

Michael Connelly est l’un des écrivains les plus lus au monde.

Né à Philadelphie , le 21/07/1956. Michael Connelly déménage avec ses parents en Floride en 1968. Il se marie et a une fille en 1997. Il est diplômé de l’Université de Floride, avec un bachelors degree en journalisme en 1980.
Il travaille ensuite comme journaliste à Daytona Beach et Fort Lauderdale (Floride).
En 1986, il est le co-auteur d’un article sur les rescapés d’un crash d’avion, qui figure parmi les finalistes pour le Prix Pulitzer, ce qui lui permet de devenir chroniqueur judiciaire pour le Los Angeles Times. Ses reportages sur les émeutes de Los Angeles en 1992 sont également remarqués et reçoivent le Prix Pulitzer (qu’il partage avec d’autres journalistes associés à ses reportages).
Il se lanceDANS la carrière d’écrivain en 1992 avec « Les Égouts de Los Angeles », son premier polar, où l’on découvre le personnage de Harry Bosch, inspecteur du LAPD, le héros récurrent de la plupart des romansSUIVANTS. Il reçoit pour ce livre le prix Edgar du meilleur premier roman policier.
Il abandonne le journalisme en 1994.
Il écrit par la suite environ un roman par an, en obtenant régulièrement un succès en librairie.
Son roman « Le Poète » reçoit le prix Mystère en 1998 et « Créances de sang » le grand prix de la littérature policière.
Parmi les romans ne mettant pas en scène Harry Bosch, « Créance de sang » est adapté au cinéma en 2002 par Clint Eastwood, qui y incarne Terry McCaleb, un ex-agent du FBI. Dans « La Défense Lincoln, » il aborde le roman procédural qui lui permet d’utiliser son expérience passée de chroniqueur judiciaire.
Ayant quitté Los Angeles, il vit depuis 2001 à Tampa, en Floride. Il travaille actuellement à l’élaboration de la série télévisée mettant en scène le célèbre inspecteur Harry Bosch.

Citation : 
C’est toujours le soir que Hollywood semble la plus belle. Sa mystique ne tient bon que dans les ténèbres. En plein jour, lorsque le rideau se lève, tout ce qui intriguait disparait pour laisser place à un sentiment de danger partagé. Ville de drogués, ville de trottoirs cassés et de rêves

Résumé et avis :

Écoeuré par l’hypocrisie du LAPD, Bosch décide de rendre son tablier. Mais avant de partir, il emporte avec lui le dossier d’une affaire non résolue. Et pas des moindres…
Quelques jours avant le tournage d’une scène de braquage qui a littéralement viré au cauchemar en se soldant par le vol de 2 millions de dollars et un bain de sang, une assistante de production est retrouvée étranglée. À l’époque, le FBI s’était aperçu qu’un des billets ne pouvait pas faire partie de ceux prêtés par la banque pour le film, mais l’enquête en était restée là. Quand Bosch la reprend et émet l’hypothèse que les deux affaires sont liées, «on» lui fait gentiment comprendre qu’il ferait mieux de laisser tomber… Le vol et le meurtre ayant eu lieu après le 11-Septembre, la piste terroriste n’est pas exclue et, affaire d’État oblige, l’inspecteur n’est pas le bienvenu. Il ne lui en faut pas moins pour s’obstiner.

Surtout qu’à l’époque un des policiers chargés de l’affaire a succombé sous les balles d’inconnus,quelques semaines plus tard. Et que le second, Lawton Cross est lui resté paralysé suite à son enquête. C’est d’ailleurs ce policier tétraplégique qui va inciter Bosch à reprendre cette affaire vieille de quatre ans.

Harry Bosch fidèle à lui même va devoir affronter tout un tas officines fédérales, nées au lendemain de a tragédie du 11 septembre  et fruit de la paranoïa ambiante qui font que leurs prérogatives vont bien au-delà de ce que la constitution leur permet.

C’est le neuvième opus mettant en scène Harry Bosch,
Ce roman est parmi les plus sombres de Michael Connelly, Ici il approfondit la psychologie de son héros. On le retrouve comme on l’aime, sombre, volontaire, romantique aussi. La mélancolie n’est jamais loin…Et c’est bien celle-ci qui donne le ton de ce roman. Lumière morte décrit les dangers d’une obsession qui permet à certains d’outrepasser leurs droits. Et avec cette solide enquête menée de main de maître, l’auteur retrouve tout la puissance narrative qu’on lui connait. Et que dire du magistral coup de théâtre ultime qui nous offre un final somptueux.

Un Connely au mieux de sa forme

Extrait : 

La dernière chose à laquelle je m’attendais était bien de voir Alexander Taylor m’ouvrir lui-même sa porte. Cela faisait mentir tout ce que je savais d’Hollywood. Pour moi, on n’ouvre à personne quand on se fait un milliard de dollars au box-office. Taylor aurait dû avoir un type en uniforme posté devant chez lui vingt-quatre heures sur vingt-quatre. Et c’est seulement après avoir sérieusement vérifié mon identité et l’heure de mon rendez-vous que ce type m’aurait autorisé à entrer. Pour me diriger aussitôt vers un majordome ou une femme de chambre qui m’aurait conduit jusqu’à son patron, nos chaussures faisant aussi peu de bruit sur le plancher que neige qui

Publicités

28 réflexions sur “Lumière morte de Michaël Connelly

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s