La conjoncture de Fermat de Jean D’aillon

51a69TBDz6L._SL160_Lecture d’avant&   9782709628228-TLe livre : La conjoncture de Fermat de Jean D’aillon. Parution chez J.C. Lattes le 08/03/2006. 555 pages ; 17€80

Réédité en poche le 17 juin 2009 au Masque dans la collection Labyrinthes.

4e de couv :

En ce mois d’octobre 1643, alors que la Régence est affaiblie et que se négocie la fin de la guerre de Trente Ans, le pouvoir est en émoi. Quelqu’un intercepte les dépêches codées expédiées aux ambassadeurs français. Y-a-t-il un traître au bureau du Chiffre ? Pire, les répertoires confidentiels servant à la codification sont-ils entre les mains de l’Espagne ? Le cardinal Mazarin va demander à l’ancien notaire, Louis Fronsac, d’enquêter.

Au cœur des réseaux secrets de Paris, il aura bien du mal à distinguer amis et adversaires. Pour qui travaille la Belle Gueuse ? Quel mystère abritent les sous-sols de l’hôtel de Guise ? Quant à Pierre de Fermat, sera-t-il capable de fournir un code inviolable à Antoine Rossignol, chef du bureau du Chiffre ?

Dans cette aventure menée tambour battant, où il paraît n’y avoir que des traîtres et des faux-semblants, Louis Fronsac parviendra-t-il à sauver le congrès de Münster ?

220px-Jean_dAillon_20090315_Salon_du_livre_1L’auteur :

Jean d’Aillon, pseudonyme de Jean-Louis Roos, Né au Gabon en 1948, il a à peine trois ans, en 1951, quand ses parents rentrent en France pour s’installer dans le Midi. Docteur d’État en sciences économiques, il vit à Aix-en-Provence, théâtre de plusieurs de ses romans. Outre sa carrière à l’université en tant qu’enseignant en histoire économique et en macroéconomie, puis dans l’administration des finances et au sein de la Commission européenne, il publie à partir de 1997 des romans policiers autour de l’Histoire de France et des récits historiques. Il démissionne de l’administration des finances en 2007.

Extrait : 
Aux premiers temps de la librairie, les livres étaient imprimés aux frais des auteurs et déposés chez des libraires. Ceux-ci n’étaient que des commerçants et l’auteur restait propriétaire de son œuvre.

Résumé et avis :

9782702434536En cette fin  année 1643, alors que se prépare le congrès de Münster qui doit fixer les conditions de la fin de la guerre de Trente Ans, le secrétaire d’Etat aux Affaires étrangères, le comte de Brienne, est extrêmement inquiet. Quelqu’un intercepte les dépêches codées qu’il envoie à ses ambassadeurs.

Y a-t-il un traître au sein du bureau du Chiffre ? Pire, les répertoires secrets de Monsieur Rossignol, servant à la codification de ces missives, seraient-ils en possession de l’Espagne ?

Louis Fronsac, l’ancien notaire, se voit confier la résolution de ces énigmes. En dépit de ses indéniables qualités d’enquêteur, le héros risque d’avoir bien des difficultés à éclaircir une affaire qui exige d’être rompu aux arcanes de la diplomatie et de l’espionnage.

On retrouve, dans cette nouvelle aventure, Louis de Fronsac, que j’avais eu plaisir à découvrir dans « la mystère de la chambre bleu » à la fin des année 90. Pourtant notre notaire devenu depuis Marquis de Vivonne avait bel et bien décidé de prendre un peu de bon temps auprès de sa jeune épouse. Mais affaire d’Etat, ici, oblige !

Et dans ce nouvel épisode emprunté à L’histoire de France, Jean d’Aillon révèle une parfaite maîtrise de son sujet qui vaut au lecteur d’être transporté au cœur de la Régence, dans une France affaiblie par la guerre de Trente Ans et déchirée par les rivalités des pairs du royaume.

Il sait en outre donner du relief à son personnage qui prend de l’envergure au fil des aventures dont il est le héros.

Un vrai régal tant les rebondissements demeurent inattendus.

Publicités

13 réflexions sur “La conjoncture de Fermat de Jean D’aillon

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s