Cadre Noirs de Pierre Lemaître : l’avis de Jean Luc

Chronique de lecteurs

Jean Luc est notre troisième lecteur à nous proposer ses talents de chroniqueur.

Je lui en suis très reconnaissante.

Jean-Luc tu es ici chez toi, tu y reviens quand tu veux et le plus tôt sera le mieux. Non je rigole reviens vite c’est tout

Il nous donne son avis aujourd’hui sur l’excellent titre de Pierre Lemaitre, Cadre noirs.

téléchargement (5)téléchargement (4)Le livre : Cadre Noirs de Pierre Lemaître. Paru le 03 février 2010 chez Calmann Levy. 18€80 ; (352 p.) 150 x 230 mm.
Réedité au livre de poche le  02 mars 2011. 448 pages ; 7€60

Résumé :

Alain Delambre est un cadre de cinquante-sept ans anéanti par quatre années de chômage sans espoir.Ancien DRH, il accepte des petits jobs démoralisants. À son sentiment de faillite personnelle s’ajoute bientôt l’humiliation de se faire botter le cul pour cinq cents euros par mois…

Aussi quand un employeur, divine surprise, accepte enfin d’étudier sa candidature, Alain Delambre est prêt à tout, à emprunter de l’argent, à se disqualifier aux yeux de sa femme, de ses filles et même à participer à l’ultime épreuve de recrutement : un jeu de rôle sous la forme d’une prise d’otages.

Alain Delambre s’engage corps et âme dans cette lutte pour regagner sa dignité.

S’il se rendait soudain compte que les dés sont pipés, sa fureur serait sans limite.

Et le jeu de rôle pourrait alors tourner au jeu de massacre.

images (8)

L’auteur : Né à Paris le 19 avril 1951, Pierre Lemaitre a beaucoup enseigné aux adultes, notamment les littératures française et américaine, l’analyse littéraire et la culture générale.Il est aujourd’hui écrivain et scénariste. Il a rendu hommage à ses maîtres (James Ellroy, William McIlvanney, Bret Easton Ellis, Émile Gaboriau…) dans son roman, Travail soigné (éditions du Masque, 2006) prix du premier roman du festival de Cognac, Robe de marié (Calmann-Lévy, 2008) prix du Meilleur polar francophone,Cadres noirs (Calmann-Lévy, 2009) prix du Polar européen du Point, Alex (Albin Michel, 2010), Dagger international (2012), Sacrifices (Albin Michel, 2012) et Rosy & John (Livre de Poche, 2013). Au revoir là-haut, son dernier roman paru aux éditions Albin Michel, a reçu le prix France-Télévisions et le prix Goncourt 2013. Ses romans sont traduits en trente langues et plusieurs sont en cours d’adaptation au cinéma et au théâtre.

Extrait :
 » Je mesure mon utilité sociale au nombre de mails que je reçois. Au début, d’anciens collègues de chez Bercaud m’envoyaient des petits mots auxquels je répondais tout de suite. On papotait. Et puis, je me suis rendu compte que les seuls qui m’écrivaient encore étaient ceux qui s’étaient fait virer. Des copains de promo en quelque sorte. J’ai arrêté de répondre. Ils ont arrêté d’écrire. D’ailleurs, globalement, tout s’est raréfié autour de nous. (…) Les gens se sont peut-être un peu fatigués de nous. Et nous d’eux. Quand on n’a pas les mêmes soucis, on n’a pas les mêmes plaisirs. »
unnamed (16)

Jean Luc Groner. Depuis tout jeune, je suis un lecteur, ce petit défaut avec l’âge s’est encore affirmé, j’ai commencé par l’aventure, la SF (Le Club des cinq, Jules Vernes, John Brunner et d’autres encore) et maintenant à plus de 50 ans, salarié dans un grand groupe de télécommunication, sortir de la routine et participer à un blog pour partager mes coups de cœur est devenu l’une de mes marottes. Avec environ 70 romans lus dans une année dont un roman policier sur deux, j’ai décidé de donner mon avis de lecteur en toute indépendance et en toute impartialité, et donc voici mes avis…

L’avis de Jean Luc sur Cadre Noirs de Pierre Lemaître

Pour moi dans la catégorie thriller « Cadres Noirs » est de loin sa meilleure production.

Il s’agit de l’un de ses premiers polars et pourtant Pierre Lemaitre fait déjà preuve d’une très grande maîtrise

Ce roman est vraiment excellent, à aucun moment on ne s’ennuie et ce même si l’auteur se paie le luxe d’évoquer un problème de société pas folichon : le problème du chômage chez les cadres séniors.
Les différents personnages sont très bien imaginés, que ce soit par exemple l’ancien mercenaire ou le PDG d’un grand groupe industriel, tout y est.
Enfin ce qui est vraiment remarquable c’est l’intrigue en elle-même, et le rythme auquel elle est menée : tambour battant !

Au final, un très bon thriller et encore bien plus que ça ! Car en plus il y a une même une morale.

Lecture d’avant&

Publicités

13 réflexions sur “Cadre Noirs de Pierre Lemaître : l’avis de Jean Luc

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s