Le bâtard de Kosigan : L’ombre du pouvoir de Fabien Cerutti

9782354081720,0-1908119 Le livre : Le bâtard de Kosigan :L’ombre du pouvoir de Fabien Cerutti. Paru le 6 février 2014 chez Mnémos. 20€ ;. (352 p.) ; illustrations en noir et blanc, cartes ; 21 x 15 cm
Quatrième de couverture
Le Bâtard de KosiganL’Ombre du pouvoirLe chevalier assassin, Pierre Cordwain de Kosigan, dirige une compagnie de mercenaires d’élite triés sur le volet. Surnommé le « Bâtard », exilé d’une puissante lignée bourguignonne et pourchassé par les siens, il met ses hommes, ses pouvoirs et son art de la manipulation au service des plus grandes maisons d’Europe.

En ce mois de novembre 1339, sa présence en Champagne, dernier fief des princesses elfiques d’Aëlenwil, en inquiète plus d’un. De tournois officiels en actions diplomatiques, de la boue des bas fonds jusqu’au lit des princesses, chacun de ses actes semble servir un but précis. À l’évidence, un plan de grande envergure se dissimule derrière ces manigances. Mais bien malin qui pourra déterminer lequel…

Dans la lignée des meilleurs romans de fantasy historique comme Le Lion de Macédoine de David Gemmell, Le Bâtard de Kosigan mélange avec brio la fantasy anglo-saxonne et l’histoire de France.

Fabien Cerutti nous conte, dans ce roman qui se lit avec beaucoup de plaisir, une aventure pleine d’humour, de panache et de surprises…

Extrait : La Champagne est célèbre dans toute la chrétienté et jusqu’aux portes de l’Orient. Deux fois par an, les plus grands marchands du monde s’y donnent rendez-vous, et, pour quelques semaines, le commerce devient roi. On y voit les gros teutoniques de la Ligue hanséatique y négocier pied à pied avec les fiers Vénitiens ou de rusés Génois, les marchands parisien et anglais discutent ensemble comme si leurs souverains respectifs étaient amis, quant aux Catalans, aux Maures et aux Byzantins, ils se mélangent, sans sourciller, aux Elfelins de Bretagne, aux Korrigans de Tarane ou Tagalls de Dalmanie. Durant trois semaines, l’argent n’a plus ni patrie, ni race, et Troyes devient le centre d’un monde en effervescence, qui tinte au son des écus en or, des gros en argent et des billons en cuivre. Tout s’y vend et tout s’y achète. Aussi bien de la soie et des épices de Syrie ou de la lointaine Cathay, que de la dentelle des Flandres, ou des tissus enchanté du Norval. On y négocie à bon prix de l’ambre de Riga, de l’or fin d’Assyrie, des gemmes bleues de Bithynie ou d’immenses défenses d’ivoires venues, paraît-il, des lointains confins du désert. Beaucoup de bétail aussi, du blé de Beauce, de la bière naine d’Arbundingen et certains vins fins du sud, cédés aux enchères, qui ne trouvent acquéreur qu’à des prix indécemment élevés.
L’auteur :

558896544Fabien Cerutti est agrégé d’histoire et enseigne en région parisienne. Il passe une partie de sa jeunesse en Guyane et en Afrique. Il se passionne très tôt pour les cultures de l’imaginaire et les médias interactifs, dont le jeu de rôle et le jeu vidéo. Inspiré par Le Trône de ferqu’il considère comme une oeuvre majeure, il commence par inventer des scénarios pour le jeu en ligne Nevervinter Nightsse déroulant dans l’univers du Bâtard de Kosigan.

Il se crée alors autour de son personnage une belle communauté d’aficionados. Encouragé par ce premier succès, Fabien Cerutti se lance dans son aventure personnelle : écrire un roman foisonnant et surprenant dans lequel il conjugue à la fois sa connaissance des genres et son habileté de conteur. Le résultat : on dévore les aventures épiques et rocambolesques d’un héros attachant comme seules les littératures de l’imaginaire savent nous en faire aimer.

Résumé et avis :

En 1339 Pierre Cordwain de Kosigan, dit le bâtard, est doté de pouvoirs étranges. A la tête d’une compagnie de mercenaires d’élite, il est chargé de s’emparer de la Champagne des princesses elfiques.

Une très agréable lecture que ce premier volume des aventures du Bâtard de Kosigan, chevalier mercenaire et paria dont la noire réputation fait trembler toutes les cours d’une Europe médiévale revisitée à la sauce fantasy. L’univers est particulièrement réussi, l’auteur mêlant très habilement vérités historiques et éléments merveilleux, au point de rendre presque crédible la résistance désespérée du comté de Champagne, dernier territoire elfique, face aux agressions conjuguées des royaumes de France et d’Angleterre, sans oublier celles du cruel Duc de Bourgogne… Le scénario nous surprend par ses rebondissements inattendus, le style est agréable et efficace, et les personnages pleins de promesses… On a vraiment hâte de pouvoir lire la suite de leurs aventures !

Publicités

9 réflexions sur “Le bâtard de Kosigan : L’ombre du pouvoir de Fabien Cerutti

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s