Crocs de Patrick K. Dewdney

9782358871013,0-2627134Crocs de Patrick K. Dewdney. Paru le 5 juin 2015 à La Manufacture de livres dans la collection Territori. 15,90€ ;(178 p.) ; 20 x 14 cm

Quatrième de couverture

« Quand ils ont mis au jour les tumulus gaulois, figés par des siècles de déliquescence, j’avais aidé. J’ai commis près d’ici mon ultime profanation. J’espérais qu’il y en aurait d’autres. La pioche et moi, nous avions creusé. Avec avidité, nous avions exposé les débris des morts, fouillé la terre comme on fouille une amante. À grands coups, lorsqu’il n’y avait plus rien à blesser, mais délicatement, surtout. Par effleurements spasmodiques. Je m’étais rendu complice des ouvrages, comme je l’avais toujours fait, sans savoir que ce serait la dernière fois. »

Il emprunte la glaise des sous-bois et la fange des tourbières. À l’heure qu’il est, on est probablement à ses trousses. Sa course vient parfois frôler la balafre humaine : les villages endormis, l’asphalte visqueux des routes. Le cabot l’escorte. La pioche meurtrit son épaule. Comme il n’a aucun autre compagnon, c’est à eux qu’il murmure le Plateau, les hommes qui traquent et qui déchirent, les trajectoires perdues et les mémoires effacées. Quelque part à l’issue du chemin, il y a le Lac. Le Lac et le vacarme du Mur. Qui attend.

L’auteur :  7642991657335. Patrick K. Dewdney est né en Angleterre en 1984 et vit en France depuis l’âge de 7 ans. Il a publié les romans Neva, chez les Contrebandiers, Mauvaise Graisse, chez Geste éditions, ainsi qu’un recueil de poésies, Perséphone Lunaire.

 Extrait :
« Sonné. Souffle coupé. Me tâte. La pioche a valsé sur les pierres, tinté et rebondi, intacte. Mes dents ont cogné fort quand j’ai atterri dans les galets sableux. Une chance de ne pas m’être tranché la gueule en deux. Je me redresse sur un coude, sur un côté tremblant. Le flot caracole sous mes yeux incertains. Impassible. Les doigts explorent, se rassurent petit à petit de ne rien trouver qui ne soit pas aligné avec le reste. Les jambes vont bien, c’est l’essentiel. On ne peut pas marcher, sans jambes. on ne peut pas fuir. Derrière moi, en haut de la butte, il y a cette route puante qui persiste d’un silence moqueur. »

Résumé et avis :

Un roman noir où l’homme se débat dans la complexité de la nature dans l’espoir de venir à bout de ses propres démons.

 Avant de vous parler de mon ressenti sur ce magnifique roman, j’aimerai vous présenter la collection territori. Ou plus exactement laisser le directeur de cette nouvelle collection à la manufacture du livre vous . Voilà ce qu’on dit Cyril Herry :

85744__beaver-dam-in-an-autumn-canadian-forest_p« Se référer au Nature Writing ne consiste pas à prétendre que la France possède son Montana ou son Wyoming, ni surtout à comparer la griffe d’auteurs américains, de Jim Harrison à Ron Rash, de David Vann à Cormac McCarthy, pour ne citer qu’eux, à celle des auteurs français que la collection Territori envisage de publier. Nous n’avons ni le même rapport à l’espace, aux distances, ni surtout la même histoire, mais il aurait été très prétentieux d’inventer un nouveau terme et absurde de prétendre inaugurer un nouveau genre, d’autant que la littérature en France est loin d’être vierge en matière d’écriture de la nature. Il ne s’agit donc pas de « se mesurer à », ou de « faire comme », mais d’investir un territoire existant et de le questionner à une époque déterminée. »

Vous l’aurez compris, les éditeurs tentent de défendre des auteurs qui « écrivent la nature ».

Et ce titre justement est une magnifique ode à la nature mais aussi à la condition humaine. Dans un style littéraire magnifique, Patrick Dewdney nous offre un nature-writing de tout beauté qui vous submerge et vous bouleverse profondément.

J’avoue l’écriture m’a quelques peu désarçonnée au tout début, avant de m’emporter et de m’engloutir totalement.

Publicités

17 réflexions sur “Crocs de Patrick K. Dewdney

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s