Petit retour en image sur le dernier Apéro Polar avec Thanh Van Tran Nhut

Petit retour en image sur le dernier Apéro Polar avec Thanh Van Tran Nhut

Le samedi 28 juin 2014, nous avons eu la chance de recevoir pour notre 3e apéro polar, l’auteur Thanh-Van Tran-Nhut.

Cette rencontre a eu lieu dans le cadre de l’année croisée France-Vietman, elle a été proposé par le Collectif de lecture polar des bibliothèque de la ville de Paris

Thanh-Van Tran-Nhut  est l’auteur d’une série policière située dans le Viêt-Nam du XVIIe siècle

10440666_272401656279329_8757070767324234256_n

Depuis la début de l’année, Thanh-Van Tran-Nhut , la lauréate française 2014 de la résidence d’écrivains Randell Cottage est à Wellington.

Et c’est tout son parcours ainsi que son expérience d’auteur qu’elle est venue partager avec nous.

10433087_272403856279109_3366947440591625320_n

Quelques têtes connues, Michèle Barrière et Frédérique Lenormand venus assister à la rencontre

10520093_272403716279123_991466478860729128_n

Un public nombreux

.

10488119_272404276279067_9129078953442779007_n

La conférence a été suivi d’un petit apéro

Elle nous parle d’abord d’elle et de sa famille, de ses études.

Thanh-Van Tran-Nhut naît à Huê, au Viêt-Nam, en 1962. Impénitents, ses parents, professeurs de mathématique et de sciences naturelles, continuent sur leur lancée et Kim vient agrandir la famille en 1963. Jours tranquilles dans une grande maison au bord d’un cours d’eau.

En 1968, la famille s’installe aux Etats-Unis, les parents ayant choisi d’étudier dans l’un des états les plus froids du pays : le Michigan, au cœur de la région des Grands Lacs. Années inoubliables, faites de blizzards et de tornades, et placées sous le signe de Peace & Love.

Le choc culturel et thermique est brutal pour les Tran Nhut et surtout pour les deux petites.

1971, arrivée en France. Une nouvelle langue et une nouvelle vie, d’abord à Crotenay, un petit village jurassien, puis dans une petite ville de Haute-Saône. Adolescence en pattes d’eph et Clarks. Les deux soeurs passent un Bac Scientifique. Papa est intransigeant, il faut-être bon en classe.

Après le baccalauréat, leur chemin se sépare. Kim fait des études de physique à Normale Sup, tandis que Thanh-Van repart aux Etats-Unis. Soleil de Pasadena, Richard Feynman déambule encore à l’ombre des oliviers et le premier télescope Keck commence à voir le jour.

Quelques années plus tard, Thanh-Van revient en France avec un diplôme d’ingénieur en mécanique du California Institute of Technology. Plongée dans le monde informatique.

Thanh Van nous explique pourquoi, elle et sa soeur ont choisi d’écrire du polar historique et vietnamien. 

10492365_272406629612165_953330646945477795_n

10516681_272402242945937_6823701988326705924_n1999, les deux sœurs se lancent dans l’écriture d’une série policière située dans le Viêt-Nam du XVIIe siècle. C’est Kim qui initie le projet, Thanh Van est moins enthousiaste. L’arrière-grand-père maternel, figure mythique de la famille pour avoir accédé très jeune aux fonctions de mandarin, servira de modèle au héros du roman. Il prête ainsi son intelligence et sa sagacité à un jeune magistrat, Tân, qui affiche des traits virils et promène un physique de guerrier. Un héros pétrit de confucianisme.,doctrine politique et sociale érigée en religion d’État dès la dynastie Han. Mais qui cohabite sans heurt avec les autres courants de pensées de l’époque : le bouddhisme et le taoïsme.

10502168_272405436278951_4926911281372740320_n 10501892_272405479612280_5652421253773097468_n 10492205_272405522945609_5378668061633820496_n 10553564_272405576278937_3866125788485410575_n 10559740_272405632945598_660083564566079157_n

Les deux sœurs vont choisir d’installer leur héros et ses aventures dans une période charnière de l’histoire du Daï Viet, le XVIIe siècle.

Pendant plus d’un millénaire, le Viêt Nam est une possession de la Chine . C’est dans le contexte de la lutte pour l’indépendance vis-à-vis de la Chine que se forge une conscience nationale Viêt : la nation vietnamienne qui émerge progressivement n’en demeure pas moins marquée par des structures étatiques inspirées de celles de la Chine, et par une culture en grande partie sinisée. En 939, le pays devient indépendant ; le Đại Việtménage cependant ses rapports avec l’empire chinois en continuant de reconnaître sa suzeraineté et en lui payant tribut. Le Đại Việt doit à plusieurs reprises lutter pour conquérir ou défendre son territoire.

De la fin du XVIe à la fin du XVIIIe siècle, le Đại Việt est divisé en deux. Les seigneurs de la famille Trịnh dominent le Nord et ceux de la famille Nguyễn le Sud, tandis que les souverains Lê ne règnent plus que symboliquement. Les Nguyễn finissent par l’emporter et règnent sur le pays, rebaptisé Việt Nam puis Đại Nam, mais connu en Occident sous le nom d’Annam.

C’est aussi, les seigneurs du Sud qui ont permis l’implantation des Français au Vietman, en leur demandant leur aide pour vaincre le Nord.

A la grande joie des auteurs, la première enquête, Le Temple de la Grue écarlate, est publiée aux éditions Philippe Picquier.

L’aventure se poursuit avec la parution en 2000 de L’Ombre du prince, où l’on voit le mandarin Tân résoudre une affaire de meurtres en série dans la capitale Thang Long, l’actuelle Hanoi.

Le troisième volet des enquêtes, La Poudre noire de Maître Hou, est écrit par Thanh-Van à partir d’un scénario élaboré à deux. L’accent est mis sur l’ouverture du pays sur le monde, avec l’arrivée de marchands européens et de jésuites français.

 10469704_272401619612666_8591836673847235571_n

2002, l’année de tous les bonheurs. Thanh-Van embarque dans un rêve vieux d’un siècle : faire le tour du monde. Sac à dos et pataugas. Faune du Kenya et grand rift en Tanzanie. Volcan sacré des Masaï, volcans révérés des Indonésiens, sommets taoïstes en Chine, temples bouddhistes en Corée, Angkor à vélo, déserts boliviens en jeep, chemin de l’Inca à pied, glaciers de l’Alaska à l’aube, sources chaudes du Japon à l’automne, souvenirs du Viêt-Nam à pleurer… Zigzags sur l’Equateur, ciel austral et aurores presque boréales.

Au retour, Thanh-Van signe seule la quatrième aventure du mandarin Tân. Le jeune magistrat retourne au village de son enfance, où de vieux démons reviennent à la vie. L’Aile d’airain est publié en 2003.

La suite des enquêtes est aussi l’œuvre de Thanh-Van : L’Esprit de la renarde paraît en septembre 2005, Les Travers du docteur Porc  en janvier 2007.

En 2009, deux nouveaux livres : Le Banquet de la Licorne, septième enquête du mandarin Tân (éditions Philippe Picquier), et Le Palais du Mandarin, un recueil de textes gourmands (NiL éditions). En janvier 2010 sort La Femme dans le miroir (Robert Laffont), une histoire d’obsession et de manipulation qui se déroule à Paris de nos jours.

En 2011 paraît Les Corbeaux de la Mi-automne, où d’anciennes légendes refont surface sur fond de tensions entre la Chine et le Dai-Viêt.

Les livres ont été traduits en italien, en japonais, en espagnol, en russe et en allemand.

 Thanh-Van Tran-Nhut , lauréate française 2014 de la résidence d’écrivains Randell Cottage à Wellington, est rentrée la veille de notre rencontre de Nouvelle Zélande. 42 heures de voyage….Incroyable, même avec un tel décalage horaire, notre auteur s’est montrée d’une gentillesse et d’une telle disponibilité qu’elle a de suite su conquérir le public de cette fabuleuse rencontre.

A la fin de la rencontre, les invités ont pu échanger entre eux et avec l’auteur, autour d’un verre et de quelques agapes.

Et à l’évocation de celle-ci, je suis encore toute émue et jamais je ne remercierais assez Thanh Van pour tout ce qu’elle nous a apporté. Mais aussi pour ce moment de partage.

Une assistance conquise et passionnée.Une assistance conquise et passionnée.

Quelques têtes connues, Michèle Barrière et Frédérique Lenormand venus assister à la rencontreQuelques têtes connues, Michèle Barrière et Frédérique Lenormand 

Publicités

22 réflexions sur “Petit retour en image sur le dernier Apéro Polar avec Thanh Van Tran Nhut

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s