Les roses noires de Jane Thynne

   9782709644891-GLe livre : Les roses noires de Jane Thynne. Traduit de l’anglais (Royaume-Uni) par Philippe Bonnet. Paru le 28 janvier 2015 chez Lat  tes. 22€ ; (509 p.) ; 23 x 14 cm
Quatrième de couverture

1933. Clara Vine, jeune et jolie actrice anglaise pleine d’ambition, décide de partir tenter sa chance à Berlin. Au coeur des studios mythiques de l’Ufa, elle se retrouve rapidement coincée dans le cercle des femmes des hauts dirigeants nazis, dont l’impressionnante Magda Goebbels.

Quand Leo Quinn, qui travaille pour le renseignement anglais, rencontre la jeune femme, il voit en elle la recrue idéale. Et Clara Vine n’hésitera pas longtemps à espionner ses nouvelles relations, jouant à merveille de ses dons d’actrice en dépit du danger.

Mais lorsque Magda Goebbels lui révèle un lourd secret et lui confie une mission des plus délicates, toutes ses certitudes basculent. Tiraillée entre son devoir, son affection grandissante pour Leo et le service que Magda lui demande, Clara va se voir confrontée à un choix difficile…


jane-thynneL’auteur : Jane Thynne est née au Venezuela en 1961. Écrivain, journaliste (BBC
, The Sunday Times, Daily Telegraph, The Independent), elle est passionnée par les romans historiques. Elle vit à Londres avec ses trois enfants et son mari, Philip Kerr. Les Roses noires est le premier tome d’une série baletante mettant en scène l’actrice et agent Clara Vine.

Extrait : 
– Monsieur Quinn, j’aime mon pays. Quelles que soient nos sympathies politiques, nous, les Allemands, nous ne sommes pas comme les Russes, vous savez. Nous sommes civilisés. Ni comme les Italiens. Jamais nous ne deviendrons fascistes. Vous verrez. C’est l’heure des nazis pour l’instant, mais ce sera notre tour ensuite.
Leo haussa les sourcils.
– Vous trouvez incroyable que je puisse dire ça après ce que je viens de vivre ? Peut-être. Mais ces voyous ne sont pas tout. Le coeur de ce pays est à présent assoupi. Les gens sont lents à réagir, mais ils se soulèveront. Je vous le promets.
Leo jeta machinalement un rapide regard à l’ivrogne solitaire affaissé sur le bar dont il avait noté la présence.
– Ainsi, vous n’avez pas peur ?
– Non. Ce n’est pas de la peur que je ressens. C’est de la honte. J’ai honte à l’idée que ce gang meurtrier pourrait ramener mon pays au XIVe siècle. Mais ça ne durera pas, cher Monsieur Quinn. ça ne durera pas.
Résumé et avis :

Ufa-logo-100panoramaSITE1933. Clara Vine, jeune actrice anglaise, décide de partir tenter sa chance à Berlin. Elle fait la rencontre de Leo Quinn, agent sous couverture travaillant pour le renseignement anglais qui lui propose d’espionner ses nouvelles relations, des femmes de hauts dirigeants nazis. Lorsque Magda Goebbels lui révèle un lourd secret et lui confie une mission, toutes ses certitudes basculent.

téléchargement8809Femme de Philip Kerr, Jane Thynne creuse le même terreau que son mari. Et dieu sait que l’on est fan de la triologie berlinois.

Du coup on retrouve un magnifique polar, de l’allemagne de 1933 aux débuts du fascisme et des accointances du cinéma de l’époque avec le nazisme montant.

 La psychologie des personnages est fouillée et les aspects historiques visiblement très documentés ce qui rend la lecture de ce roman d’espionnage d’autant plus passionnante.

Un premier volume qui met en place ce qui s’annonce comme une excellente fresque historique.

Extrait :
Il flottait sur la ville comme un gaz toxique, s’infiltrant à travers les portes fermées. Il y avait des arrestations, bien souvent sans aucune raison apparente, et l’on pouvait voir, à l’aube, des hommes encore abrutis de sommeil grimper en trébuchant dans des véhicules de police. Leo observait tout cela avec un désespoir croissant. C’était comme être prisonnier d’un rêve paralysant où vous regardiez la catastrophe vous engloutir peu à peu, sans pouvoir rien faire pour l’en empêcher.
Publicités

8 réflexions sur “Les roses noires de Jane Thynne

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s