Le Syndrome du pire de Christoffer Carlsson

9782081347915,0-2552375Le livre : Le Syndrome du pire  de Christoffer Carlsson.Traduit du suédois par Carine Bruy. Paru le 25 mars 2015 chez Ombres Noires.21,00€ ; (344 p.) ; 21 x 14 cm.

 

4e ce couv

Stockholm, fin de l’été 2013. Une jeune droguée, Rebecca Salomonsson, est abattue dans un foyer pour femmes. Trois étages plus haut, dans son appartement, Leo Junker est réveillé par les lumières des voitures de police. Flic, il travaille aux affaires internes, la division la plus mal vue, celle des « rats » qui enquêtent sur leurs collègues. Suspendu depuis « L’affaire Gotland », au cours de laquelle il a commis une erreur qui a coûté la vie à un policier, rongé par la culpabilité, Leo s’étiole dans son nouveau job. Alcool, errances nocturnes, sa vie ressemble à un lent naufrage. Mais, dans le meurtre Salomonsson un indice le frappe particulièrement, qui fait ressurgir à sa mémoire des personnages troubles de son adolescence: Julia et John Grimberg. De plus, des messages énigmatiques arrivent à son portable. Et pourquoi a-t-il le sentiment diffus d’être suivi? Quand la réalité se délite, à quoi peut-on s’attendre, sinon au pire?

Le Syndrome du pire a été élu roman policier de l’année par l’Académie des auteurs de roman policier suédois. Ce prix a déjà récompensé de grands noms du polar tels que Stieg Larsson, Henning Mankell, Johan Theorin ou Åke Edwardson.

Citation : « Il y avait quelque chose de romantique dans leur histoire : se séparer, chercher quelqu’un d’autre, uniquement pour se rendre compte que la personne qu’ils cherchaient était là depuis le début. »

Photo: © Anna-Lena Ahlström

L’auteur

Christoffer Carlsson est né en 1986. Titulaire d’un doctorat en criminologie, il enseigne cette discipline. En 2012, l’European Society of Criminology lui a décerné le Young Criminologist Award pour son travail de recherche sur la rédemption des anciens criminels.

Le Syndrome du pire a été élu roman policier de l’année par l’Académie des auteurs de romans policiers suédois.

Extrait :
Cette ville a quelque chose de particulier. Quelque chose dans la manière dont la serveuse d’espresso sourit au client bien habillé, mais à personne d’autre ; quelque chose dans les coups de coude qu’on encaisse dans le métro. Quelque chose dans notre habitude de toujours éviter de croiser les regards, histoire de ne pas nous voir les uns les autres.

Résumé et avis :

Roman policier de l’année en Suède, finaliste du prestigieux Glass Key Award, déjà traduit dans 16 pays… Le Syndrome du pire est un véritable phénomène qui qui vient de faire son apparition sur les tables de librairies

Dans un foyer pour femmes de Stockholm, en 2013, une jeune femme toxicomane est retrouvée morte. Leo Junker, ancien inspecteur de police transféré aux affaires internes à la suite d’une bavure, est un voisin du foyer. Bien que l’affaire ne soit pas de son ressort, il ne peut s’empêcher de remarquer des détails troublants qui le ramènent à son passé.

Si vous êtes fan de polars scandinaves, ce titre est pour vous. C’est un livre tout en atmosphère. Un livre qui prend son temps. Et pourtant, paradoxalement, la lecture en est rapide.

On va suivre Leo Junker, l’inspecteur sur le retour. Il va nous mené, alors qu’il enquête sur le meurtre de sa voisin Rebecca Salomonsson, dans les bas-fonds de Stockholm. Dans les quartiers mal famés comme celui de Salem où Léo a passé son enfant et surtout son adolescence. Avec lui, on va retrouver les junkies, les petits délinquants et toute une faune interlope qui aujourd’hui comme hier sont les laissés pour compte d’une société qui ne veut surtout pas les voir.

Et nous allons ainsi faire des allées et retour dans le passés de Léo et le présent de Rébécca. Et à quelques décennie de différence, leur deux monde vont se télescoper.

Un roman noir, crépusculaire qui laisse peu de chance à l’espoir et la rédemption.

Pour lire le début c’est ici

Publicités

14 réflexions sur “Le Syndrome du pire de Christoffer Carlsson

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s