Les loups blessés de Christophe Molmy

Les loups blessés  de Christophe Molmy.  téléchargement (68)Paru le 12 mars 2015 chez La Martinière. 19€ ;  (334 p.) ; 23 x 14 cm
4e de couv :

Ce sont deux loups blessés.

L’un par une vie de braquages, d’extorsions, d’années passées en prison : Matteo Astolfi, un criminel de haut rang.

Le second par son métier, la pression de sa hiérarchie, les trahisons de ses indics : Renan Pessac, commissaire à Paris.

Leurs deux destins vont se percuter. De braquages en filatures, ils vont se chercher, se traquer. Chercher tous deux à échapper à leur destin, pour connaître l’impossible rédemption. Jusqu’au grand chaos.

téléchargement (67)L’auteur : Christophe Molmy est chef de la BRI (Brigade de recherche et d’intervention, dite aussi Brigade antigang), à Paris.

Spécialiste du grand banditisme, il a commencé sa carrière dans la Police judiciaire à Marseille, et a longtemps travaillé à l’Office central pour la répression de banditisme (OCRB).

Il a 45 ans et c’est son premier roman.

Extrait : « Tout n’était que laideur. Cette bâtisse ressemblait à son monde, finalement, et tout était sa faute. Ses jambes faiblirent et il glissa lentement au sol. Il serra les dents pour ne pas se mettre à hurler. Son organisme ne secrétait plus d’endorphine, une souffrance atroce lui déchirait les entrailles à chaque respiration. La peau de ses mains avait pris une teinte blafarde qui l’effrayait. Prudemment, il glissa une main sous son teeshirt pour chercher la plaie du bout des doigts, mais la douleur le secoua de tremblements. Un goût métallique et salé inonda sa bouche, il cracha un peu de sang, considérant, vaguement hébété, la tâche brune qu’il venait de lâcher sur les carreaux de ciment défraîchis. Ses jambes étaient engourdies par l’humidité qui montait du sol. Quand tous ses membres furent paralysés par le froid, il cessa de lutter et se sentit flotter jusqu’à ce que la lumière s’éteigne. Plongé dans le noir, plus rien ne pouvait l’empêcher de se laisser couler. La pièce se mit à tourner autour de lui et il s’évanouit, enfin. Lorsqu’il reprit connaissance, le mur jaune pisseux était toujours là, en face de lui. Rien n’avait changé, ni ici ni dehors, et il sut qu’il allait devoir faire un choix. Il pouvait encore se battre, lutter pour se remettre debout et s’enfuir. Ou bien abandonner et mourir ici. »

Résumé et avis :

D’un côté, Matthéeo Astolfi, grand criminel. De l’autre, Renan Pessac, commissaire de police parisien. Deux hommes usés par une vie de hold-up et de prison pour l’un, de filatures, de pression et de trahisons pour l’autre. Entre braquages et planques, leurs destins se croisent avant de se télescoper. Premier roman.

téléchargement (66)Ça flingue chez les policiers. On connaissait Danièle Thiery, Jean Soubira , on a découvert Hervé Jourdain, Laurent Guillaume et dernièrement Olivier Norek et bien voilà le petit dernier, Christophe Molmy. Enfin petit c’est vite dit car chez les keufs c’est un cador. Il est l’actuel patron de la BRI, la Brigade de recherche et d’intervention de Paris.

Vous l’aurez compris, ici, on a à faire à un roman policier pur jus, du polar façon « Braquo » ou « Engrenage ». De la fiction oui, mais réaliste. Peut-être même du réel, allez savoir.  Car il est clair que Christophe Molmy s’inspire de ses années de lutte contre le grand banditisme pour ficeler cette intrigue.

Et que dire de ses deux personnages centraux, le flic et le voyou, le voyou et le flic. Si proche parfois que c’en est troublant. Si proche mais pourtant chacun dans son camps. M^me si un lien complexe peut lié ses deux là.. L’intransigeant  commissaire Pessac et le sombre Mattéo…

téléchargement (69)Et puis, Molmy nous raconte sa police, celle de l’intérieur, les relations avec la hiérarchie, la difficulté à menée une équipe, essayer de souder les individualités. Transiger avec les indics, bosser avec la justice, faire bonne figure avec le code de procédure et les avocats… Bref, la vraie vie d’un flic de terrain, un meneur d’hommes, un mec pris par la paperasserie administrative, un policier qui veut mener à bien ses missions.

Voilà, un très bon polar estampiller « pour dur à cuire » mais qui saura  aussi satisfaire les amateurs de roman policier réaliste.

Pour lire le début c’est ici

Publicités

4 réflexions sur “Les loups blessés de Christophe Molmy

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s