Soleil noir de Armèle Malavallon

  th (32)Le livre :  Soleil noir de Armèle MalavallonParu le 12 février 2015 aux Nouveaux Auteurs dans la collection Policier. 19,95 € ; (322 p.) ; 21 x 14 cm.

4 e de couv :

La ville de Montpellier est ébranlée par des morts mystérieuses qui plongent les policiers dans une profonde perplexité. Une enquête intense et irrationnelle va s’ensuivre…

Montpellier, sous le soleil de plomb de juillet. Le corps d’une paisible retraitée, ou plutôt ce qu’il en reste, est découvert un dimanche matin dans son salon. Un petit tas de cendres et, deux jambes intactes semblant miraculeusement rescapées d’un brasier infernal. L’hypothèse d’une combustion humaine spontanée est aussitôt évoquée. Puis la découverte d’un second corps, vraisemblablement victime du même phénomène, lance alors les enquêteurs sur une piste criminelle. Un mystérieux «ange de feu» serait-il le meurtrier ?

th (31)L’auteur :

Armèle Malavallon 42 ans, vit à Montpellier. Petite, Armèle Malavallon-Carlier voulait être Dian Fossey ou Simone de Beauvoir. Elle est devenue vétérinaire, a frayé avec les maladies infectieuses et la vaccinologie en Provence, les cochons et les poulets au Vietnam et les chimpanzés au Congo. Entre autres. 

Grande lectrice et férue de polars en particulier, elle écrit en 2011 deux chapitres du polar interactif Connexions (Plon) lancé par l’émission « Au Field de la Nuit ». sous la direction d’Ingrid Desjours. Encouragée par ce succès et se sentant à l’aise avec le genre, elle entame l’écriture de Soleil Noir, mixant intrigue policière et énigme scientifique.

 Extrait : 
Il n’a jamais vu ça.
Un corps se consumant sans que le feu ne se propage alentour, sans aucune cause apparente de départ d’incendie.
Le médecin légiste n’a pu que constater la carbonisation quasi-totale du corps, sans pouvoir déterminer l’origine du feu, ni la cause exacte de la mort.
Seule la position des jambes au pied du fauteuil et l’absence de brûlures ou de traces de fumée semblent démontrer que la victime était déjà morte, voire plongée dans une profonde inconscience, lorsque le feu a débuté. Il est impensable qu’un être vivant brûlé vif ne soit agité de contractions désordonnées et ne cherche à se débattre contre la morsure des flammes.
L’odeur imprégnant chaque centimètre carré du salon lui revient en mémoire. Une odeur âcre et fétide qui s’incruste dans les pores de la peau, s’agglutine à ses pensées et tourmente ses volutes nasales.
Il revoit la fine couche de suie grisâtre sur l’écran de télévision, les miroirs et les cadres en verre fixés sur les murs (…)
Résumé et avis :

th (30)A Montpellier, en plein mois de juillet, les restes calcinés d’une paisible retraitée sont retrouvés dans son salon. Les policiers s’interrogent d’abord sur une possible combustion spontanée mais deviennent perplexes après la découverte d’un deuxième cadavre. Le commandant Hippolyte Peyot est chargé de l’enquête.  Prix VSD du Polar pour cette vétérinaire de profession qui est aussi chroniqueuse littéraire et dont c’est le premier roman. — Un polar remarquable, avec des personnages et une intrigue bien campés, un style fluide très agréable à lire. Un scénario original, qui se complexifie à mesure que l’enquête progresse. Les différentes pistes explorées nous mènent de rebondissements en rebondissements, de surprise en surprise. Des chapitres courts et nerveux, sans fioritures. Un auteur à suivre. J’attends le prochain avec impatience

Publicités

6 réflexions sur “Soleil noir de Armèle Malavallon

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s