Les Brillants de Marcus Sakey

 th (19)Le livre : Les Brillants de Marcus Sakey. Traduit de l’anglais (États-Unis) par Sébastien Raizer .

Paru le 12 février 2015 à la Série noire chez Gallimard. 19,90€ ; (508p) ; 23 x 16 cm.

Présentation

Dans le Wyoming, une petite fille perçoit en un clin d’oeil les secrets les plus sombres de tout un chacun. À New York, un homme décrypte les fluctuations des marchés financiers. À Chicago, une femme maîtrise le don d’invisibilité en sachant d’instinct se placer là où personne ne regarde. On les appelle les « Brillants ». Depuis les années 1980, 1 % de la population naît avec ces capacités aussi exceptionnelles qu’inexplicables. Nick Cooper est l’un d’eux : agent fédéral, il a un don hors du commun pour traquer les terroristes. Sa nouvelle cible est l’homme le plus dangereux d’Amérique, un Brillant qui fait couler le sang et tente de provoquer une guerre civile entre surdoués et normaux. Mais pour l’arrêter, Cooper va devoir remettre en cause tout ce en quoi il croit, quitte à trahir les siens.

Extrait :
Aimer quelqu’un, mais ne pas être capable de partager la façon dont tu vois le monde. C’est comme essayer d’expliquer les couleurs à un aveugle. Il ne comprendra jamais vraiment.
 th (18)L’auteur : Marcus Sakey, né le 1974 à Flint, dans l’État du Michigan, est un écrivain américain, auteur de roman policier.

Il passe sa jeunesse dans plusieurs banlieues autour de Détroit. De 1992 à 1996, il entreprend et complète ses études supérieures en communications et en sciences politiques à l’Université du Michigan. Il travaille ensuite dans une entreprise de conception graphique à Atlanta, puis, pendant une dizaines d’années, dans le milieu de la publicité et du marketing.

Après son mariage, il s’installe à Chicago et s’inscrit pendant près d’un an dans un programme de maîtrise avec une spécialisation en création littéraire.

En 2008, il publie Désaxé (The Blade Itself), son premier roman, qui se déroule, comme la plupart de ses œuvres ultérieures, dans le milieu populaire des travailleurs de la construction et de la voirie au sud de Chicago.

Extrait :
Cooper avait horreur de parler au téléphone. Il avait l’impression d’être handicapé quand il ne voyait pas la personne avec laquelle il parlait, les mouvements des muscles de son visage, la contraction de ses pores et la dilatation de ses pupilles. Lorsqu’il ne pouvait voir quelqu’un, il devait prendre les mots pour argent comptant au lieu de lire la signification qu’ils recouvraient.


Résumé et extrait :

Dans les années 1980, 1 % de l’humanité, nommé les brillants, naît avec des facultés déconcertantes et extraordinaires : don d’invisibilité, d’extralucidité, etc. Le gouvernement américain les répertorie afin de mieux les contrôler. Une partie d’entre eux, menée par John Smith, combat pour l’égalité par des actes terroristes. Le brillant Nick Cooper est charger de les neutraliser.

téléchargement (50)Les brillants est une uchronie ou plutôt une dystopie. Si, si je vous assure. Oui, je sais c’est publié par la mythique collection le série noire.

Quand j’ai vu ce premier roman de Marcus Sakey à la Série Noire, j’ai cru lire un nouvel auteur de roman noir. Du hard-boiled comme les américains savent le faire. Alors quelle ne fut pas ma surprise lorsque je découvrais cette histoire.

Imaginez-vous, depuis 30 ans, un enfant qui naît sur cent vient au monde avec des pouvoirs extraordinaires. Non pas des supers pouvoirs, quoiques, si tout de même, mais pas façon super héros. Disons qu’ils ont des dons particuliers, un peu comme certains génies, quelques surdoués…

Il effraient la population, alors ces anormaux, ces monstres sont considérés comme dangereux pour notre monde « normal ».

Certains d’entre ses génies ont troublé l’ordre public, provoqué quelques catastrophes, alors maintenant  ils sont sous haute surveillance. Ils sont m^me parqués dés leur plus jeune âge. Ils sont reconditionnés, modelés voire utilisés à des fins utiles.

Vous l’aurez compris, l’auteur nous propose un divertissement à la croisé entre les X-mens et de Héroes.  D’action en rebondissement, nous croissons aussi quelques réflexions, plutôt subtiles, sur la société américaine, sur ses contradictions. Ici un plaidoyer pour le tolérance, là un hymne aux différences…A ce titre, il est dans la ligné de l’excellent « échiquier du mal » et l’on peu dire que c’est un thriller bluffant ou comment 1% de la population dotée de pouvoir « psy » peut changer totalement la face du monde ?

Une très agréable lecture pas seulement distrayante que je vous recommande.

A oui j’ai oublié de vous dire. Les Brillants serait le premier tome d’une trilogie annoncée. Du coup, me voilà impatiente de lire la suite…

Lire le début ici

Publicités

33 réflexions sur “Les Brillants de Marcus Sakey

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s