La dette : vengeance volume 1 de Mike Nicol

téléchargement (11)Un de nos coups de coeur : La dette de Mike Nicol

Aprés Deon Meyer, Roger Smith et Mella Nunn, l’Afrique du Sud nous gratifie d’un nouveau talent : Mike Nicol.

Nouvel auteur Mike Nicol, non pas tout à fait.

Il a écrit et a été publié au Seuil il y a quelques années.

Plus de 20 ans si je me souviens bien pour son premier roman « La loi du capitaine » Avec ce premier roman foisonnant et vigoureux,  le lecteur décèlera sans peine la fable politique. Mike Nicol s’affirme dejà comme un maître conteur, un magicien des mots.

Mais avec cette trilogie à venir, dont la dette est le premier tome, Nicol prend une place à part entière dans les grandes plumes du roman noir.

Le livre  : Vengeance : Volume 1 La Dette de Mike Nicol. Traduit de l’anglais (Afrique du Sud) par Estelle Roudet .Date de parution : 15/03/2013. Editeur Ombres Noires22€ ; 560 pages

Paru en poche chez J’ai lu le 17 septembre 2014. 8€ ; (599 p.) ; 18 x 11 cm 9782290077818,0-2305063

 Présentation de l’éditeur:  Haine, drogue, trafics d’armes et de diamants sont au cœur de La Dette,  premier volet de la trilogie Vengeance de Mike Nicol. Publié et traduit dans de nombreux pays, ce roman a fait partie des dix meilleurs livres de l’année pour le journal Die Zeit, l’équivalent du « Time » en Allemagne, en compagnie de Fred Vargas, Robert Littell et Donald Ray Pollock notamment.

 Le Cap (Afrique du Sud). Tenus par une ancienne dette, deux anciens mercenaires et trafiquants d’armes reconvertis dans la sécurité, Mace Bishop et Pylon, sont engagés par un malfrat pour assurer la protection de son fils, Matthew. Gérant d’une boîte de nuit, véritable plaque tournante de la drogue, Matthew est menacé par une association vertueuse, la Pagad. Cette association – en réalité une officine mafieuse – est représentée par l’avocate Shemina February, manipulatrice au passé trouble qui semble connaître Mace et Pylon du temps de l’apartheid. Installés dans une maison adaptée au handicap de leur fille, Mace et sa femme Oumou sont financièrement aux abois. Aussi, lorsque l’ex-maîtresse de Mace, Isabella, lui propose un convoyage d’armes pour l’Angola, il ne refuse pas. Mais l’affaire tourne rapidement au règlement de compte. Là encore, Shemina February n’est pas loin. Si Mace et Pylon ont oublié qu’elle a été leur victime, elle non. Elle s’est jurée de les détruire à petit feu…

L’auteur :

Mike Nicol est né en 1951 et vit au Cap en Afrique du sud. Journaliste et écrivain, il anime aussi des cours d’écriture en ligne. Il est l’auteur plusieurs romans publiés au Royaume-Uni, aux États-Unis, et traduits en France et en Allemagne.
En 2012, La Dette a figuré parmi les meilleures ventes en Allemagne durant plusieurs mois et s’est classé 8e parmi les 10 meilleurs livres de l’année.

http://mikenicol.bookslive.co.za/about/

Extrait :

« En politique, dit le Dr Kiambu, on a toujours des ennemis. Certains d’entre eux vont vouloir vous tuer. Moi-même, en ce qui concerne les dictateurs, je trouve que c’est une bonne chose. L’élimination. C’est ce qui devrait arriver au Zimbabwe, non ? Ils auraient du
descendre Mugabe il y a longtemps. Il aligna une série de single malt sur le bar : Glenmorangie. Speyburn. Ben Nevis. Laphroaig. »

Mon Avis :

La rancoeur ne compte pas le nombre des années. Le Cap : deux anciens trafiquants d’armes reconvertis dans la sécurité n’aspirent qu’à couler des jours heureux en famille. Mais quand le passé les rattrape sous la forme d’une dette d’honneur à respecter et que surgit la vénéneuse Sheemina, les ennuis s’accumulent. Est-elle une victime assoiffée de vengeance, une ex-terroriste ou une espionne ? Avocate experte en manipulation, elle harcèle les deux hommes. Des mercenaires réduits à l’état de victimes passives, la haine à ce point devient du grand art !

Sexe, drogue, trafic d’armes et de diamants sont au coeur de La Dette premier volet de la trilogie Vengeance. Une manière rugueuse de découvrir une face obscure du pays arc-en-ciel.

Voilà, tout est dit, Mike Nicol est une nouvelle voix du polar sud africain, il nous décrit un pays où la violence est loi. Son écriture sonne comme un sagaie, elle est tranchante. Le style est brutale et vif. Le tout n’est pas sans poésie. Une poésie urbaine, ciselée sans concession à la hauteur de la réputation sulfureuse de la ville du Cap.

Le Cap donc , personnage à part entière de cette histoire très noire. Ce port , coincé entre mer et montagne, est un lieu propice à tous les trafic, à l’instar de Marseille ou encore de Barcelone. Et que dire des personnages de Mike Nicol, surtout les personnage de femmes qui sont assez flamboyants. Une histoire sombre, âpre voire brutale dont on ne peut qu’attendre la suite avec impatience et intérêt.

Extrait : « Elle mit fin à la conversation, direction les toilettes. Se fit une courte ligne sur son poudrier dans l’alcôve, la sniffa avec un billet de mille lires froissé. La moitié de la poudre resta accrochée dessus. Plus vite il passeraient à l’euro, mieux ce serait, l’Italie avait besoin de billets de banque neufs et propres. Néanmoins la dose était suffisante. Elle se sentit beaucoup mieux. » (p. 212)

« Pendant une révolution il y a toujours des gens qui se font du fric, des gens qui le dépensent en menant la belle vie. Ça s’est fait à l’époque. Ça se fait encore. Putains de politiciens. Nous aussi on s’est fait du fric, n’oublie pas. On s’en est mis sous le coude. »

Pour en savoir plus :

Ombres Noires lance le 1er livre en « Réalité Augmentée » avec Courrier international.

Ombres Noires et Courrier international s’associent et vous proposent de prolonger votre voyage dans la réalité de l’Afrique du Sud et des pays voisins. En effet, grâce au QR Code situé en 4ème de couverture du livre, vous pourrez accéder à un site dédié au livre et parcourir les derniers articles de la presse Sud Africaine et internationale sur les thématiques traitées par l’auteur, Mike Nicol.

http://www.courrierinternational.com/evenement/ombresnoires

.Les titres de Mike Nicol que vous pouvez trouver dans les bibliothèques de prêt de la ville de Paris.

Son 1er romanSon 1er roman

Publicités

6 réflexions sur “La dette : vengeance volume 1 de Mike Nicol

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s