Déchirés de Peter Stenson.

 téléchargement (42) Le livre :

Déchirés  de Peter Stenson. Traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Pierre Szczeciner
Paru le 28 août 2014 chez Super 8 éditions ; 21,00 € ; (314 p.) ; 20 x 14 cm.

4e de couv :

Accro à la méth, Chase Daniels est un junkie minable sans cesse en quête d’une nouvelle dose. Quand il se réveille un matin pour voir une fillette déchiqueter un rottweiler à mains nues, c’est donc en toute logique qu’il pense à une hallucination. Il ne s’inquiète pas plus que ça. Peut-être qu’il devrait. Car le monde a changé – en une nuit. Désormais, les rues grouillent de zombies avides de chair humaine, et survivre est devenu un objectif à très court terme.

Cette malédiction en forme de virus qui semble toucher tout le monde sauf lui et son ami Sténo-John n’est-elle pas l’occasion rêvée de prendre un nouveau départ et d’accomplir enfin quelque chose de grand ?

Dans un monde livré au chaos et aux flammes, le «nouveau» Chase Daniels, perdu dans ses rêves de rédemption et d’amour fou, se met en tête de retrouver son ex-petite amie et de la sauver. Mais, hanté par les fantômes du passé, dévoré par le manque, Chase ne court-il pas au-devant de sa dernière désillusion ?

Comédie noire, thriller horrifique à la fois cruel et atrocement comique, Déchirés n’est pas seulement un grand roman de zombies porté par une écriture survoltée : c’est aussi, à mi-chemin entre The Walking Dead et Breaking Bad, Hubert Selby Jr et Hunter S. Thompson, une histoire d’amour extrême et déchirante absolument unique en son genre.

Citation : Tu crois qu’il y a des règles à l’apocalypse ? Mec, ce bordel qu’on est en train de vivre, je peux te garantir que c’est jamais arrivé. Ni au cinéma. Ni dans un bouquin. C’est comme les dinosaures, mon pote.

teléchargement (44)L’auteur : Peter Stenson écrit des nouvelles et vit dans le Colorado. Il a une femme, un chien, un chat – et tous sont vivants. Ancien accro à la « méth », il est clean depuis quinze ans. Il vit au pied des montagnes du Colorado. En cas d’attaque zombie, il a prévenu : il montera là-haut avec un flingue et il attendra.

téléchargement (43)

Résumé et avis : Accro à la méthamphétamine, Chase Daniels ne s’inquiète pas vraiment lorsqu’il voit une fillette déchiqueter un rottweiler. Il devrait, parce que cette scène est une des caractéristiques de ce qu’est devenu le monde : les rues grouillent de zombies. Au milieu de ce chaos, Chase souhaite fuir son addiction, retrouver la femme de sa vie et la sauver. Premier roman.

Ce titre est un pur produit des Editions Super 8, il entre parfaitement dans leur créneau. En effet, les Editions super 8 sont une réminiscence des Editions Sonatine.Car après avoir vendu la maison d’édition, François Verdoux et Arnaud Hofmarcher ont monté avec quelques complices cette nouvelle structure. Leur credo : inoculer à la littérature mainstream, la dose de surnaturel (fantastique, horreur, anticipation, galère post-apocalyptique, etc.) que cette dernière réclame sans le savoir.

Et Déchirés le premier roman de Perter Stenson c’est vraiment ça. C’est un vrai mélange des genres.

A la fois roman post-apocalyptique, comédie noire où thriller et horreur, humour et cynisme se mêlent habillement, cette histoire est aussi une histoire d’amour. Un amour désespéré car soumis et dépendant de la drogue et de son addiction. Mais un amour d’une telle intensité qu’il nous bouleverse profondément.

Et sous la plume crue de l’auteur, son écriture acerbe et tendue, on découvre des personnages d’une grande complexité et d’une grande intensité.

Un peu comme une fable apocalyptique, ce récit frénétique ne nous laisse aucun répit. Les sde fuite et de bagarres sont très réussies. On sort hagard de cette lecture. Comme si ,nous avions abusé de stupéfiant. Et on plus une question ne cesse de nous tarauder…

Et si l’avenir et la survie de l’humanité dépendait d’une bande d’hallucinés.

Extrait :

Marquer la peau pour ne jamais oublier d’où on vient. Comme Kay avec la date où elle a arrêté la drogue et les brûlures de cigarette. On essaie tous de garder une trace de nos échecs. Mais c’est aussi synonyme d’espoir. L’espoir qu’une partie de soi-même survive. Un soupçon d’humanité. Ce que j’essaie de sauver à tout prix.

Publicités

21 réflexions sur “Déchirés de Peter Stenson.

    • Vous êtes bien aimable cher ami.
      C’est mon ressenti, je ne me pose pas de questions existentielles quand je lis ce genre de livre. Et contrairement à toi, j’aime bien aussi c’est histoire de zombies, vampires, lycanthropes et autres drôleries. Mais c’est vrai que ce titre est comme tu le dis plus profond qu’un simple divertissement.

      J'aime

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s